Hommage aux anciens présidents

RENÉ BINAUX et BERNARD SABOURAULT

RENÉ BINAUD

et BERNARD SABOURAULT

René BINAUD nous a quitté, il n’aurait pas souhaité un hommage, nous voudrions juste parler de lui et de ses combats sur les sujets que nous partageons : la lutte pour la protection de l’environnement… Jamais il ne cédait, ses propos étaient sans ambiguïté, que ce soit avec un préfet (il en a affronté beaucoup), avec les élus, l’administration, les irrigants, il a défendu bec et ongles ses convictions.

Il a créé au début en 1989  l’association SOS Rivières en voyant se mettre en place cette «entreprise de destruction massive » qu’est l’agriculture intensive avec l’irrigation à outrance qui a amené des kilomètres d’assec et son lot de pollutions chimiques. Il s’est battu contre le recalibrage des cours d’eau pour en supprimer les méandres et en faire des fossés rectilignes, la destruction des haies, des zones humides à grand coup de drainages mais ce ne sont que quelques exemples de son combat.

Il était de toutes les réunions avec l’administration, avec les associations de protection de la nature pour faire avancer ses idées, partout où il pouvait défendre la Boutonne et ses affluents. Si aujourd’hui les projets de réserves de substitution en cours depuis plus de 20 ans ne sont pas en place, c’est grâce à sa ténacité au sein de toutes les assemblées  où il mettait en évidence les effets négatifs de cette agriculture industrielle.

Dans ces années là, il passait pour un gêneur, un opposant acharné, mais la situation actuelle montre qu’il avait raison : l’environnement ne cesse de se dégrader, les espèces animales et végétales disparaissent encore plus rapidement qu’il ne l’imaginait, les rivières ne sont plus peuplées que de poissons qu’on y introduit et se retrouvent à sec quelques mois plus tard…

BERNARD SABOURAULT, Docteur es sciences il était maître de conférences  en chimie à l’Université d’Orsay.  

Pour honorer leurs mémoires nous ne devons pas baisser les bras, continuer à défendre nos rivières et ne rien lâcher ! 

SOS Rivières et environnement